Agro-reporter 2013 en Argentine

"Technique ancestrale pour révolution actuelle. D’une agriculture vivrière à une agriculture de marché"

par Morgane Fournier, AgroParisTech, en Argentine à Buenos Aires

La technique qui nous intéresse date de deux mille ans. On peut en observer les vestiges du Mexique à la Bolivie, où on l’appelle camellones. Camellones pour dire chameau : le sol est structuré par une alternance creux-bosse. De fait, la dénomination regroupe plusieurs types de structures : celle qui nous intéresse comporte des plateformes de 500 m séparées par des canaux.

Regard de l'Afa : on s'attendait à comprendre un système de culture, on découvre totu autant un aspect sociologique ... ou comment un agronome a imaginé reconcevoir une technique ancestrale pour des besoins d'aujourd'hui... par essais - erreurs. L'expérience est donc plus instructive sur les modes de conception à partir de récits historiques portant des espoirs que sur les pratiques agronomiques.

Rapport des différents acteurs à la technique agricole : exemple du système de culture Camellones

 

   La technique qui nous intéresse date de deux mille ans. On peut en observer les vestiges du Mexique à la Bolivie, où elle est appelée camellones. Depuis les années 50, archéologues, géologues et agronomes tentent de comprendre et d'adapter ce système hérité de la civilisation des Moxos, afin d'aider les populations en zones inondables.

 

   Je me suis donc intéressée à ce système qui, du point de vue technique, semble parfait. Les cultures sont surélevées ce qui permet de les protéger des inondations annuelles. Les canaux qui séparent les camellones permettent le drainage en temps de pluie et l'apport d'eau en saison sèche. Dans ces canaux, on cultive le tarope qui est une plante aquatique à développement rapide : coupé et incorporé à la terre, il représente un engrais vert de bonne qualité et facilement accessible. Enfin, on peut faire de la pisciculture dans ces canaux. Les boues de dragage peuvent servir à fertiliser le camellon et à remplacer la terre érodée.

 

   Plus que l'approche technique, jeme suis intéressée à ce que représentaient les Camellones pour les différents acteurs : héritage culturel, technique révolutionnaire, moyen de subsistance, part visible d'une civilisation complexe mais inconnue... Récolte des poissons

 

 

   J'ai suivi la Fundacion para la Ciencia y el Desarollo Sostenible del Beni – Kenneth Lee qui a réintroduit la technique des Camellones dans la banlieue de Trinidad en Bolivie. J'ai rencontré différents acteurs : agronomes, agriculteurs, archéologues ou bien simplement des acteurs proches du projet.

 

            Deux courts-métrages :

·         Documentaire de 3 min : « Entre mythes et réalités, Evolution du système Camellones » sous forme d'un Question-Réponse entre un sociologue qui a fait sa thèse sur la civilisation hydro-agricole des Moxos et un agronome responsable du projet.

·         Documentaire de 15 min : « Camellones, technique ancestrale pour développement actuel », oú l'on suit l'évolution de la technique depuis la découverte des Camellones jusqu'aux remises en cause actuelles.

<xml> </xml>