Revue AE&S vol.1, n°2, 0, Avant-Propos

Avant-Propos

Thierry DORÉ (Président de L'Afa, directeur de

publication), Olivier RÉCHAUCHÈRE (Rédacteur

en chef) et Guy TRÉBUIL (coordonnateur du

numéro)

télécharger  en pdf 


Le numéro d'Agronomie, Environnement et Sociétés que vous avez entre les mains  ou à l'écran - est issu, comme le premier numéro du même volume, de réflexions menées par les agronomes de l'Afa et leurs partenaires en plusieurs temps : une initiation de la réflexion en assemblée générale et la validation de la pertinence du sujet proposé par les adhérents présents, puis des approfondissements lors des 6èmesEntretiens du Pradel consacrés à la même thématique. La revue remercie ainsi très chaleureusement tous ceux qui se sont investis dans l'élaboration de ce numéro (notamment les relecteurs des articles qui le constituent), mais aussi tous ceux qui ont préparé ces deux événements, et qui y ont participé à un titre ou à un autre (orateurs, animateurs, discutants, public attentif et questionneur, etc.). Les enregistrements vidéo des échanges entre les participants sont en ligne sur le site de l'Afa et viennent compléter utilement les textes de ce numéro.

 

Si deux ans ont séparé la parution du volume 1 n°1 consacré au Grenelle de l'Environnement et les Entretiens du Pradel s'y référant, nous avons réduit à six mois le délai entre les 6èmes Entretiens du Pradel de septembre 2011 et la parution de ce numéro 1(2) consacré au thème " Défi alimentaire et agronomie " afin de livrer rapidement une empreinte écrite durable et largement distribuée des échanges de l'automne dernier. La revue est donc sur la voie d'une " normalisation " de son calendrier, que le bureau éditorial s'efforcera de tenir et d'améliorer.

 

La thématique qui fonde ce numéro, celle du défi alimentaire contemporain, est un excellent contrepoint de celle traitée dans le numéro précédent (l'environnement), tout en demeurant au carrefour d'enjeux agricoles et de société. Sans baliser à eux seuls les sentiers que la revue empruntera à l'avenir, ces deux premiers numéros réguliers d'Agronomie, Environnement et Sociétés témoignent ainsi de la diversité des angles d'attaque qui y seront adoptés pour mobiliser l'agronomie, stimuler les échanges entre ses praticiens, et qui donnent sens au regroupement des mots qui forment son titre. La lecture du sommaire de ce numéro montre que le dialogue interdisciplinaire y est bien présent ; en revanche il apparaît qu'une part très importante des articles est issue de la sphère recherche/enseignement, plaçant ce numéro en-deçà de ce que serait un numéro " idéal " d'AE&S. Dans un tel numéro, le dialogue interprofessionnel entre agronomes et l'ouverture vers l'ensemble des acteurs sociaux concernés par la thématique, qui sont deux objectifs fondateurs de l'association, devraient se traduire plus visiblement dans ce vecteur de son activité qu'est la revue. Qu'à cela ne tienne, la faiblesse est repérée et nous tenterons d'y remédier dès les numéros suivants, notamment en veillant à un meilleur équilibre des différentes rubriques.