Revue AE&S vol.4, n°2, 1

Avant Propos

 

 

 

 

Olivier Réchauchère (Rédacteur en chef) et Marc Benoît (Directeur de publication)

 

 

    


 

Depuis la création de la revue et à l’exception du volume 2 numéro 2, les livraisons d’Agronomie, Environnement & Sociétés se sont toujours appuyées sur un événement ou une activité organisés au préalable par l’Afa : débats de l’assemblée générale de l’association, activités de ses groupes de travail thématiques, entretiens du Pradel, journée thématique. Ce lien fort entre les activités de l’association et sa revue est une relation à bénéfices réciproques. La revue bénéficie ainsi de tout le travail qui est effectué par les groupes de préparation et des échanges qui se déroulent lors de ces événements ou au sein des groupes de travail thématiques ; en retour, la revue donne une visibilité et une pérennité à ces événements et activités, et permet une capitalisation des connaissances agronomiques. Bien entendu, la revue ne se limite pas strictement à « rendre compte » mais cherche à élargir la gamme des contributions sur la thématique traitée, en sollicitant de façon ciblée des contributeurs potentiels. Un numéro de la revue accueille un nombre de contributions bien supérieur à ce qui peut être présenté lors d’une demi-journée de débats d’assemblée générale.

Ce nouveau numéro s’inscrit dans cette même perspective « symbiotique », mais apporte une innovation éditoriale majeure. Il est issu des débats qui ont été organisés lors de l’AG de l’association en mars 2013, mais son contenu a pour la première fois reposé sur l’élaboration d’un appel à contributions en bonne et due forme. La rédaction de cet appel a donné lieu à des échanges très riches au sein du comité de rédaction du numéro, et a permis d’en préciser l’orientation ainsi que de préfigurer son sommaire. L’appel à contributions a été rendu public sur le site de l’Afa et largement diffusé. La revue se donne ainsi les moyens de recevoir des contributions spontanées sur la thématique du numéro, au-delà de celles obtenues par sollicitation directe et ciblée. Ce mode de fonctionnement éditorial est d’ores et déjà reconduit pour les numéros à venir, dont les appels à contribution sont consultables sur le site de l’Afa.

Autre fait éditorial inédit, ce numéro inclut un article précédemment publié dans la revue « Innovations Agronomiques » et qui nous semblait particulièrement pertinent au regard de la thématique. Nous remercions donc cette revue et son directeur de la publication, Christian Huyghe, d’avoir autorisé la publication de cet article dans notre revue.

Revenons sur notre propre politique éditoriale concernant les droits d’auteurs. Les textes de la revue AE&S sont publiés sous la licence Creative Commons « BY-NC-ND » : les auteurs ne cèdent pas leurs droits à la revue ; les textes peuvent être repris et republiés par quiconque le souhaite sous réserve d’indiquer que le texte a été publié pour la première fois dans notre revue et en précisant bien entendu le titre du texte et le nom de tous ses auteurs (clause BY, « attribution »), de ne pas faire d'utilisation commerciale (clause NC, « non commercial ») et sans apporter de modification au texte (clause ND, « no derivative works »). L’intérêt de cette licence est de ne pas limiter la circulation des idées tout en prévenant les conséquences indésirables potentielles de cet accès libre. De plus, elle ne compromet pas la possibilité qu’ont les contributeurs de réutiliser tout ou partie de leur texte sous une autre forme, puisqu’ils conservent leurs droits d’auteurs.

Par ailleurs, depuis le précédent numéro, l’accès au dernier numéro publié de la revue sur le site de l’Afa est réservé aux seuls adhérents de l’Afa et ne passe en accès libre que lorsqu’un nouveau numéro est publié. L’idée est bien entendu d’inciter nos collègues agronomes à ne pas oublier d’adhérer à l’association, mais elle présente aussi le défaut de restreindre l’accès à ceux qui, n’étant pas agronomes, n’ont pas forcément vocation à adhérer à l’Afa, même s’ils sont les bienvenus. À l’issue d’une période d’essai, l’efficacité de cette mesure sera évaluée pour décider si elle mérite d’être reconduite. En tout état de cause, elle concerne notre politique éditoriale et ne vient en aucun cas restreindre le droit des auteurs à faire circuler leur article dès que celui-ci est paru dans la revue, puisqu’ils en ont conservé les droits.

Pour revenir au contenu de ce numéro, le travail effectué par son comité éditorial a abouti à construire un ensemble diversifié : du point de vue des angles traités (voir éditorial) ; du point de vue du type de texte : articles scientifiques (description et analyses de situations concrètes, élaborations plus théoriques), témoignages d’agriculteurs, point de vues et controverses ; du point de vue des contextes agricoles concrets dans lesquels les interactions variétés – systèmes de cultures sont décrites : pays du Nord ou du Sud, variétés issues de l’industrie semencière ou de sélection in situ. On notera néanmoins que les exemples impliquant la sélection participative nous sont venus essentiellement de pays du Sud. Nous n’avons par ailleurs pas cherché à traiter dans le cadre de ce numéro les aspects concernant l’évolution des droits de propriété sur les semences et des systèmes juridiques en vigueur, tout en étant conscients des controverses auxquels ils ont donné lieu dans les dernières années, particulièrement dans le contexte français. Ces questions peuvent néanmoins apparaitre dans certains textes, comme facteur accompagnant, voire influençant l‘évolution du lien variétés – système de culture.

Nous publions également un article qui nous a été proposé spontanément et qui ne fait pas partie de la thématique du numéro. Son contenu nous a semblé bien correspondre à l’esprit de la revue, au plus près des pratiques des agriculteurs, et nous avons décidé de le publier sans attendre de l’insérer dans un prochain numéro thématique. Nous maintiendrons cet usage permettant une plus grande réactivité pour la diffusion des idées d’agronomes au fil de leur formalisation.

Nous remercions enfin tous ceux qui ont été partie prenante de ce numéro, membres de son comité éditorial, auteurs, l’équipe de la chaine éditoriale, Sophie Douhairie, Danielle Lanquetuit et Philippe Prévost, et les relecteurs des articles :

 

Christophe Albaladejo, Alice Baux, Didier Bazile, Valentin Beauval, Marc Benoit, Philippe Brabant, Jacques Caneill, Jacques Chantereau, Thierry Doré, Henri Darmency, Yves François, Isabelle Godringer, Henri Hocdé, Benoit Jannequin , Marie-Hélène Jeuffroy, Jean-Marie Larcher, Jacques Le Gouis, Josiane Lorgeou, Francis Macary, Xavier Pinochet, Olivier Réchauchère, Mamy Soumaré, Patrice This, Guy Trébuil, Gilles Trouche, Anne-Sophie Voisin.

 

   


 

   Les articles sont publiés sous la licence Creative Commons (CC BY-NC-ND 2.0)

http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/Pour la citation et la reproduction de cet article, mentionner obligatoirement le titre de l'article, le nom de tous les auteurs, la mention de sa publication dans la revue AES et de son URL, la date de publication.