Revue AE&S vol.7,n°1, 18

Annexe : appel à contribution


"Besoins nutritionnels et enjeux agronomiques"

concevoir des agricultures nourrissant aux mieux les humains :

regards croisés entre nutritionnistes et agronomes.

 

Appel à contributions pour la revue Agronomie, environnement et sociétés

 

Appel à contribution de la revue Agronomie, environnement et sociétés, Vol 7 n°1

Cet appel à contribution s’inscrit dans la démarche initiée par l’association française d’agronomie lors du débat de son assemblée générale du 23 mars 2016, consacrée à la thématique de l’interface entre les enjeux agronomiques et ceux des transitions nutritionnelles.

1)    Position globale du numéro spécial :

L’agriculture nourrit le monde. Par ses travaux et analyses, l’agronome entend y contribuer.

Mais derrière ces formules simples se cache un oubli de taille: les agronomes font rarement référence à la qualité nutritive de notre nourriture. L’idée de ce numéro spécial d’AES est d’initier des relations entre nutritionnistes et agronomes, où les nutritionnistes fournissent aux agronomes des clés pour concevoir des systèmes de culture et systèmes de production répondant aux besoins alimentaires humains d’aujourd’hui et de demain, et où les nutritionnistes prennent la mesure de ce que les pratiques agricoles permettent de faire en termes de composition des produits.

Des évolutions notables et continues s’opèrent tant dans les systèmes de culture que dans les systèmes alimentaires. Le changement des types d’alimentation qui en résulte et les qualités nutritives correspondantes, impactent la santé des humains. Comment appréhender ces changements , de la production des matières premières aux aliments mis sur le marché ? Comment les prendre en compte pour évaluer et définir des formes d’agriculture (c-à-d des ensembles cohérents de pratiques) qui contribuent à réduire les écarts aux recommandations des nutritionnistes? Quels sont les défis à relever par les agronomes dans les territoires et dans les chaines alimentaires?

2)    Trois premières entrées pour initier les apports de textes :

Un premier regard souhaité est celui de la perspective historique. Ici, c’est la mise en distance de ces enjeux qui est proposée aux auteurs :

-          Depuis quand sont actés les liens entre type de diète, choix des aliments et santé humaine ? on peut penser ici à des auteurs travaillant sur l’anthropologie et l’histoire de l’alimentation

-          Depuis quand ces liens entre nutrition humaine et évolution de l’agriculture (assolement, itinéraire technique, modes d’alimentation des animaux) sont actés comme structurants ?

-           ou pour être plus direct, depuis quand et avec quelle intensité les choix nutritionnels sont-ils invoqués pour construire des systèmes de culture (assolés ou prairiaux) ?

Un deuxième regard proposé porte sur un lien commun à l’enjeu de la qualité des aliments. La définition de la qualité d’un aliment a évolué, elle est maintenant complexe, et implique de construire des liens entre élaboration de diètes, et élaboration d‘un ensemble de systèmes de production pour y répondre. Quatre exemples de domaines sont proposés à l’investigation des auteurs :

-          Sur la dimension plurielle de la qualité des aliments ne se limitant pas à la qualité nutritionnelle mais également à la qualité organoleptique et sanitaire des aliments. Un aliment très sain nutritionnellement peut ne pas être consommé car ne répondant pas aux critères organoleptiques du consommateur. Ou un aliment gras et sucré (de moindre qualité nutritionnelle) peut être largement consommé. Idem pour qualité sanitaire : agriculture bio versus conventionnelle, (résidus de pesticides vs. mycotoxines par exemple) ou itinéraires techniques basés sur du recyclage / réutilisation d’effluents vs . contaminants dans produits finis ?

-          Sur l’exemple emblématique des acides gras poly-insaturés AGPI (omégas 3 et 6) en termes d’impact sur la santé humaine (maladies chroniques) via les changements dans les systèmes d’alimentation des animaux, que peuvent co-construire nutritionnistes et agronomes ? Sur ce lien, un regard neuf s’est récemment instruit sur les éléments-clés de l’alimentation des animaux en lien avec la qualité nutritive des produits animaux. Quels en sont les calibrages et les évaluations multicritères possibles ?

-          Sur les micronutriments présents dans les aliments et la question de leur densité nutritionnelle, les produits végétaux.

Enfin, un troisième regard à instruire est celui des méthodes. Nutritionnistes et agronomes ont en commun de prendre en compte des pratiques humaines en interaction avec des milieux, des cultures techniques … et des enjeux économiques, anthropologiques et sociaux. Ainsi, plusieurs questions sont ouvertes :

-          Comment étudie-t-on, chez les nutritionnistes, des pratiques alimentaires diverses, et leurs évolutions?

-          De même comment les agronomes étudient-ils les systèmes techniques des agriculteurs fournissant ces aliments ?

Ici, des interrogations sur les méthodes mobilisées selon les types d’enquêtes, les méthodes d’études des évolutions sur le temps long, sur les constitutions de cohortes méritent d’être partagées entre ces deux domaines de travail.

 

3)    Forme des contributions :

 

Les textes attendus peuvent être soit des articles scientifiques de portée générale, soit des contributions plus directement en prise avec un contexte socio-économique (débats, entretiens, témoignages, points de vue, controverses). Les contributeurs peuvent être autant des agriculteurs pour des témoignages et réflexion sur l’évolution de leur pratique, des nutritionnistes que des ingénieurs et techniciens en charge de construire des voies d’adaptation de diverses formes d’agriculture aux enjeux de nutrition humaine, des enseignants témoignant de nouvelles pratiques pédagogiques en la matière, ou encore des chercheurs impliqués dans cette problématique. Enfin, des notes de lecture d’ouvrages, de rapports de synthèses, de textes de loi, seront reçues avec intérêt.

 

Le comité de numéro est composé de : Sylvie Avallone, Marc Benoît, Denis Lairon, Michel Duru, Nadine Zakhia-Rozis.

Recommandations aux auteurs : http://www.agronomie.asso.fr/carrefour-inter-professionnel/evenements-de-lafa/revue-en-ligne/pour-les-auteurs-mise-a-jour-30042012/

Les échéances :

-          Avant le 15/07/2016 : Envoi du résumé (titre, auteurs, et résumé en 10 lignes).

-          Date limite pour l’envoi de la première version des textes : 01/10/2016

Contact : aes@supagro.inra.fr


 

   Les articles sont publiés sous la licence Creative Commons (CC BY-NC-ND 2.0)

http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/Pour la citation et la reproduction de cet article, mentionner obligatoirement le titre de l'article, le nom de tous les auteurs, la mention de sa publication dans la revue AES et de son URL, la date de publication.