Revue AE&S vol.7, n°2, 4

 

Les ateliers Terrain : pour une agronomie en situation

 

Les Ateliers terrain de l’Afa : objectifs, méthodes et mise en pratique

 

Adeline Michel*, Gérard Cattin*

* administrateurs de l’Afa, co-animateurs de l’activité "ateliers de terrain"

Contacts : gerard.cattin1@gmail.com , amichel@nm.cerfrance.fr

 

 

 

 

Prochainement téléchargeable en pdf


L’activité « Ateliers terrain » a été lancée au sein de l’Afa en 2011 afin de mettre en pratique dans des situations locales ce qui est au coeur cœur de l’identité de l’Afa : le carrefour interprofessionnel.

 

Les objectifs 

 

L’Afa est un lieu unique de rencontres et d’échanges pour débattre entre agronomes de différents horizons : chercheurs, enseignants, techniciens et agriculteurs. Ces échanges se traduisent par l’organisation de colloques et de séminaires, dans la rédaction de la revue Agronomie, environnement & Sociétés et dans des projets au sein de groupes de travail. L’essentiel de ces activités se déroule à Paris, point central pour les différents participants, mais très rapidement, le conseil d’administration a souhaité mettre en place des ateliers agronomiques de terrain en régions.

Ces ateliers fonctionnent dans le même état d’esprit que celui qui motive l’association, à savoir réunir des spécialistes, des techniciens et des agriculteurs sur une thématique agronomique novatrice préparant l’agriculture de demain. Cette action doit se faire au plus près du terrain, répondre à une problématique locale et impliquer les acteurs concernés. Les ateliers de l’Afa ne doivent pas servir à « recycler » l’expérimentation classique ou concurrencer des actions existantes. L’Afa apporte son appui pour l’organisation (en binôme avec l’animateur de l’action), assure une visibilité nationale et peut fournir des spécialistes du thème traité.

 

La méthode

 

Etape clé 1: proposer une thématique agronomique locale

Tout adhérent de l’Afa peut organiser des ateliers terrain. Pour cela, il suffit de faire une proposition de thématique au bureau de l’Afa. Selon la thématique, l’échelle de travail est variable : parcelle, système de culture, exploitation ou territoire. Les thèmes peuvent être techniques, socio-économiques, technologiques mais en rapport avec l’agronomie. L’animateur met en place un comité de pilotage incluant des partenaires locaux, un représentant hiérarchique de l’organisme support (si c’est le cas) et un membre de l’Afa désigné par le bureau.

 

Etape clé 2 : rédiger une note de projet à soumettre pour validation au bureau de l’Afa

Cette note précise le contexte, le thème général et la problématique traitée lors de l’atelier et présente un projet de programme et les partenaires envisagés. Il s’agit pour l’Afa de valider si le contenu est bien en cohérence avec l’esprit des ateliers terrain, notamment sur la part importante à donner à l’observation et aux échanges. En effet, les ateliers terrain doivent être une alternance entre temps d’apport de savoirs (attention à ne pas prévoir trop d’exposés), temps d’observation et temps d’échange.

 

Etape clé 3 : construire un rétroplanning (et s’y tenir !)

L’organisation d’un atelier est parfois un travail de longue haleine. Il est important de faire un rétroplanning détaillé afin de maintenir le cap : réservation du lieu et des intervenants suffisamment à l’avance, plan de communication… Pour cela, un mémento a été rédigé par le conseil d’administrateur et repris dans le tableau en annexe.

Le choix du lieu est important : préférer une unité de lieu et une salle pour les interventions ou pour un repli en cas de pluie.

 

Etape clé 4 : faire une communication ciblée

Afin de favoriser les échanges, un objectif de 20 à 50 personnes maximum est optimal. Un ciblage est à privilégier afin de veiller à une répartition prenant en compte la philosophie de l’Afa : faire dialoguer entre eux les différents métiers de l’agronomie.

Un plan de communication doit être construit au moins trois mois à l’avance : visibilité sur le site Afa, mailing…

 

Etape clé 5 : penser à la valorisation future des contenus

Afin de ne pas perdre la richesse des échanges, chaque atelier doit faire l’objet d’un compte rendu détaillé. Ce compte rendu sera accessible via le site internet de l’Afa. Une liste des participants est également demandée. D’autres supports peuvent être envisagés : articles de presse, réalisation de vidéos…

 

 

Depuis les premiers ateliers en 2012, l’Afa a pu capitaliser sur l’expérience des animateurs et des participants.

Pour les participants, il y a quasi-unanimité pour dire que la qualité des échanges et des propositions des groupes d’ateliers constituent un véritable enrichissement individuel et collectif.

Pour les animateurs, c’est d’abord le plaisir de voir un groupe d’agronomes des différents métiers échanger qui est la plus grande satisfaction. Mais il ressort aussi chez eux l’expression de la difficulté à organiser une telle journée, souvent chronophage et avec un manque d’appui.

Depuis 2017, le conseil d’administration a délégué la mission du développement de cette activité à deux administrateurs motivés pour accompagner les porteurs de projet d’atelier. Ils sont donc vos serviteurs, n’hésitez pas à proposer un projet et demander un appui à l’organisation de la journée !

 

Et vous pouvez, en attendant, regarder tout ce qui s’est déjà passé dans les ateliers de terrain en vous promenant sur le site www.agronomie.asso.fr, à la page :

http://www.agronomie.asso.fr/carrefour-inter-professionnel/ateliers-de-terrain-de-l-afa/


 

 

 

Annexe : Mise en pratique

 

Etapes

Tâches

Responsable

POINTS DE VIGILANCE

1.  CONSTRUCTION DE L’ATELIER

Choix du thème et constitution du comité d’organisation

Animateur(s)

-  Intégrer un administrateur Afa dans le comité d’organisation

-  Envoyer au moins 6 mois avant la date la note pour validation par le bureau de l’Afa

-  Réserver rapidement les intervenants

Rédaction d’une note: contexte, thème et problématique de l’atelier, partenaires dans l’organisation et projet de programme (1 à 2 pages)

Construction du programme définitif : objectifs, séquences, intervenants, lieu et date

2.   COMMUNICATION

Envoi du programme définitif pour mise en ligne sur le site de l’Afa

Animateur(s)

-  Commencer la première diffusion au moins 3 mois avant l’atelier

-  Privilégier l’inscription obligatoire

-  Penser à faire une relance 1 mois avant

Diffusion par différents canaux : presse locale et nationale, mailing aux adhérents

3.   ORGANISATION PRATIQUE AVANT

Enregistrement des inscriptions dans tableur

Animateur(s)

-  Au minimum recueillir Nom, Prénom, Structure, Contact mail

-  Si option restaurant pensez à valider le nombre de repas la veille

-  Envoi par mail 1 semaine à 2 jours avant l’atelier

Si besoin réservation d’une salle, d’un vidéoprojecteur et d’un restaurant

Envoi des informations pratiques aux participants : lieu et heure de rendez-vous, organisation de la journée dont le repas, itinéraire pour l’accès au lieu

4.    LE JOUR J

Accueil et tour de table pour connaître les participants

Animateur(s)

-  Faire signer une feuille d’émargement

-  Préparer un petit dossier participant : à minima docs de présentation de l’Afa, bulletin d’adhésion, feuille de satisfaction

-  Récupérer les feuilles de satisfaction

Prise de notes, enregistrement audio ou vidéo, photographies en vue de la synthèse de la journée et la communication post-atelier sur le site de l’Afa

Bilan de la journée : tour de table ou distribution de feuille de satisfaction

5.   APRES

Rédaction d’une synthèse de l’atelier

Animateur(s)

-  Envoyer la synthèse au plus tard 1 mois après l’Atelier

Suivi des articles de presse si présence de journalistes le jour de l’atelier

 


 

   Les articles sont publiés sous la licence Creative Commons (CC BY-NC-ND 2.0)

http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/Pour la citation et la reproduction de cet article, mentionner obligatoirement le titre de l'article, le nom de tous les auteurs, la mention de sa publication dans la revue AES et de son URL, la date de publication.