G5 objectifs Jeunes Agronomes

télécharger flash player si vous ne pouvez pas voir les vidéos

en mars 2010

En 2008, la finalité  est de construire des actions montrant en quoi l'AFA pourrait aider les jeunes agronomes à un moment critique de début de carrière et en quoi les jeunes peuvent offrir des compétences et un point de vue spécifiques pour l'AFA.

En 2009 les premières Feuilles en cours

Le champ de réflexion

Un besoin exprimé est de construire une dynamique inter-générationnelle entre les différents métiers.

les 4 enjeux prioritaires

-         Contribuer à attirer les jeunes vers les professions d'agronomes, en mettant en avant les nouveaux enjeux portés par l'agriculture, tant en France que dans le monde,

-         mobiliser les jeunes sur les enjeux à venir de l'agronomie,

-         redonner une lisibilité à l'agronomie, en mobilisant les points de vue des jeunes agronomes,

-         ouvrir les jeunes agronomes au " reste du monde ", en particulier aux thématiques développées dans les autres associations " proches " (AFZ, AFPF, COMIFER,),

Les questions initiales

La question principale à traiter est celle de l'utilité de l'association pour les jeunes agronomes. Cette question est d'autant plus cruciale que ces jeunes agronomes sont à une période charnière de leur vie professionnelle.

L' interrogation est centrée sur deux axes :

-         comment l'agronomie est mobilisée pour les sujets à enjeux liés à l'agriculture : protection de la nature, nourrir des humains de plus en plus nombreux,  ?

-         comment l'AFA peut être utile aux jeunes agronomes ?

Quelques questions sont ouvertes :

1) Comment intéresser des étudiants à l'agronomie ? à quel moment intervenir et sous quelle forme ? comment s'appuyer sur ceux ayant déjà opté pour un parcours d'agronome : spécialisation ingénieur, BTS, licence, master, doctorat ? faut t'il régionaliser cette approche ?

2) Comment rendre moteurs les jeunes agronomes face aux enjeux de l'évolution de l'agronomie ?  activités spécifiques ? activités croisées avec le collectif AFA ?

3) Faut-il créer un outils de communication spécifique entre jeunes agronomes (par exemple une partie spéciale jeunes dans notre site Internet) ?

Feuilles en cours

Fruits des travaux