Entretiens du Pradel 2017

La 9ème édition des Entretiens du Pradel[1]
« Agronomie et design territorial[2] »
Mercredi 27 septembre et Jeudi 28 septembre 2017
Domaine Olivier de Serres – Le Pradel 07170 MIRABEL

Inscriptions ouvertes le 10/05/2017

Inscriptions avant le 8 septembre

Bulletin participant     Bulletin invité

 

Télécharger la plaquette

 

 

 

 

 

 

Programme des Entretiens du Pradel 2017

 

Mercredi 27 septembre 2017

               

- 9h30-10h00 : Accueil des participants – Café de bienvenue

- 10h00-10h15 : Introduction par M. GOLDBERG (Directeur de l’EPLEFPA Olivier de Serres), M. BENOîT (Président de l’Afa) et P. MAO, directeur du CERMOSEM (Université Grenoble-Alpes)

 

- 10h15-10h30 : Le design territorial, pour une nouvelle mise en relations des agronomes

Les propositions de cheminements pendant les Entretiens du Pradel, et présentation du premier atelier sur la ferme du Pradel

Présentation de la première séquence de mise en situation de design territorial (méthode et résultat attendu, quelques données sur le territoire)

M. Capitaine (VetAgro Sup), N. Senil (Université Grenoble-Alpes/Cermosem) et J.M. Giacopelli (EPLEFPA Olivier de Serres)

 

-10h30-13h30 : Mise en situation de design territorial

 La ferme du Pradel dans son territoire

Un territoire, une histoire, un projet : observations et questionnements de l’agronome, à l’échelle de l’exploitation agricole et à l’échelle du territoire

 

Un panier repas est fourni à chaque groupe.

 

13h30 – 14h Café

 

- 14h00-18h30 (avec pause entre 16h et 16h30) : Ateliers

6 ateliers en parallèle s’appuyant sur des situations de mobilisation du design, selon la matrice : échelles d’organisation (exploitation agricole, territoire)/Processus de conception (objectif du projet-participation des usagers-place du sensible et de l’esthétique).

 

Situations-exemples pour les ateliers

 

Niveau d’organisation/Projet

L’agriculture contribuant au système agri-alimentaire

L’agriculture dans le contexte de transition agroécologique

L’agriculture dans une transition territoriale intégrée

Exploitation agricole

Des pratiques agroécologiques à l’approvisionnement local

 

Exemple de la ferme expérimentale de l’Inra de Mirecourt

L’agroforesterie

 

 

 

Exemple d’une ferme agroforestière de Haute Garonne

La permaculture

 

 

 

Exemple d’une ferme maraîchère du Val de Loire

 

Territoire

Des besoins de la ville à l’organisation de la production agricole

 

Exemple de l’agglomération de Montpellier

L’agriculture dans un projet agro-écologique

 

 

Exemple du projet Tatabox (transition agroécologique des territoires ruraux) dans le bassin Tarn-Aveyron

 

L’agriculture dans un projet de territoire

 

 

Exemple du projet Biovallée en Drôme

 

 

Soirée à partir de 19h

Visite des jardins d’Olivier de Serres et apéritif-dégustation des produits du domaine

Repas au domaine avec une animation : Du design territorial au design culinaire au Pradel : les hybridations agrialimentaires

Soirée « Paysages d’agronomes et agronomie des paysagistes », animée par de jeunes paysagistes et agronomes.

 

Jeudi 28 septembre 2017

 

- 8h30-9h30 : Conférence invitée « Innovations sociales et scénarios de transition écologique »

Avec François JEGOU, Strategic design scenarios Intervention de 30 min puis débat avec la salle

 

9h30 à 10h00 : Pause-café

 

10h00-12h00 : Ateliers Séquence 2

Regroupement des ateliers de la veille par type de projet : système agri-alimentaire, transition agroécologique, transition territoriale intégrée, en intégrant le travail réalisé sur le Pradel

 

12h00 – 13h30 Repas au Domaine

 

- 13h30-14h30 : Synthèse des ateliers et discussion générale sur la mobilisation du design en agronomie

 

14h30-15h30 : Penser le design en agronomie

Table ronde avec :

- Luc Gwiazdzinski, Géographe, Université Grenoble Alpes

- Bertrand Folléa, paysagiste-concepteur, enseignant à l’école nationale supérieure du paysage

- Stéphane Bellon, agronome, Inra

- Jean-Pierre Bruche, agriculteur et maire de Pérignat sur Allier (Puy de Dôme)

- Jean-Sébastien Laumond, animateur à la communauté de communes de la Vallée de la Bruche (Alsace)

 

- 15h30-16h00 : conclusions des Entretiens par le président de l’Afa et le directeur du CERMOSEM


[1]
1ère édition  en  2000 :  Autour  d’Olivier  de  Serres :  pratiques  agricoles  et  pensée  agronomique  (Comptes  rendus  de l’Académie d’Agriculture de France, Vol.87, N°4 – 2001) ;

2ème édition en 2002 : Agronomes et territoires (Ed. L’Harmattan, 2003) ; 

3ème édition  en  2004 :  Agronomes  et  innovations  (Ed.  L’Harmattan,  2005) ; 

4ème édition  en  2006 :  Agronomes  et diversités des agricultures (Des agronomes pour demain, Ed. Quae, 2008) ;

5ème édition en 2009 : Agronomie et grenelle de l’environnement (vol.1 n°1 de la revue Agronomie, environnement & sociétés, 2011)  ;

6ème édition en 2011 : Agronomie et défi alimentaire (vol.1 n°2 de la revue Agronomie, environnement & sociétés, 2011) ;

7ème édition en 2013 : Des politiques publiques à l’efficacité économique des entreprises agricoles : quelle synergie entre agronomie et économie ? (vol.4 n°1 de la revue Agronomie, environnement & sociétés),

8ème édition en 2015 : Savoirs agronomiques et développement agricole (vol.6 n°2 de la revue Agronomie, environnement & sociétés).

 

 

[2]
Pour définir le terme de design, nous nous appuyons sur la proposition de S. Vial (2014) qui s’appuie sur l’étymologie :
« Ainsi s’éclaire l’étymologie souvent mal comprise du terme design. Du latin  de-signare (« marquer d’un signe ») que l’on retrouve  aussi  bien  dans  l’italien  disegno  (schéma)  et  l’anglais  de-sign,  le  design  est  à  entendre,  en  tant  que  projet  de conception méthodique, comme une anticipation par les  signes  (i.e. les dessins). L’invention du projet par Brunelleschi, ce n’est rien d’autre qu’« une méthodologie du disegno, c’est-à-dire une méthodologie de l’anticipation de l’oeuvre à réaliser : il s’agissait, grâce aux lois de la perspective qu’il venait de mettre au point, de pouvoir représenter par le dessin la constru ction
projetée. » (Boutinet, 1993 : 10). Les signes, ici, ce sont les représentations en perspective, c’est -à-dire les images du projet. »
(Vial, 2014. « De la spécificité du projet en design : une démonstration », Communication& Organisation 2014/2 (n° 46), p. 17-32. https://communicationorganisation.revues.org/4699)