Bertrand NEY

 

Alors qu'il animait une réunion à l'université d'Orsay en octobre 2013, il est emporté par une crise cardiaque foudroyante.

Entré en 1995 à l'INA P-G comme professeur d'écophysiologie après un début de carrière en Amérique latine puis à l'Inra (Grignon, Guadeloupe, Dijon), Président du Département SIAFEE d'AgroParis Tech, (Sciences et Ingénierie Agronomiques, Forestières, de l’Eau et de l’Environnement), sa culture agronomique générale et son rayonnement personnel l'ont amené progressivement à occuper des positions d'animation dans différentes instances scientifiques agronomiques, comme par exemple la présidence du comité de programme du département PERSYST du Cirad.

 

 

Après une spécialité en zootechnie à l'INA P-G (1979), puis une thèse en géographie (1982) réalisée suite à son séjour au Pérou, il s'est tourné vers la recherche en agronomie, en entrant au département Agronomie de l'Inra, comme chargé de recherche, en 1982. Affecté à Paris, puis en Guadeloupe de 1983 à 1987, il a ensuite développé des recherches sur les protéagineux à la station d'agronomie de Dijon de 1987 à 1995. Ses travaux étaient tournés vers l'écophysiologie, mais avec une constante préoccupation de gestion des cultures. Il a été à cette époque une figure marquante de l'ébullition interprofessionnelle autour des protéagineux, à laquelle prenaient part de manière très interactive les agronomes, les sélectionneurs, les pathologistes, membres de la recherche comme des organismes professionnels d'amont et d'aval. En 1995 il entre à l'INA P-G comme professeur d'écophysiologie.  Il y a occupé une place croissante dans l'établissement tant dans le pilotage des formations, en particulier des formations à la recherche en agronomie à travers la responsabilité de formations de DEA, que dans la recherche. Il a en particulier développé un axe de recherche original en écophysiologie, fondé sur l'articulation entre des approches "plante entière" et des approches des processus. Cela l'a amené à être un trait d'union entre les spécialistes de ces processus, en physiologie de la nutrition azotée ou en épidémiologie végétale par exemple, et les agronomes des systèmes de culture, préoccupés de la gestion des interactions génotype x environnement x conduite ou de protection intégrée des cultures.

    

Il était de ceux dont le dynamisme et le volontarisme faisaient bouger des montagnes.

L'agronomie en a beaucoup bénéficié ; il lui manquera beaucoup, ainsi qu'à nous tous.

 

Revoir en vidéos : https://tice.agroparistech.fr/coursenligne/

Conférence pôle SIVAAE du 10 janvier 2012 :

"L’agroécologie : une perspective pour nos recherches ?"

 

 

 

Son parcours professionnel :

Professeur

Responsable de l’UFR FPV

Président du Département SIAFEE

Domaines de compétence :

Ecophysiologie, Agronomie, Modélisation

Centre AgroParisTech : Paris / Grignon

Formation / Expériences

1979 : Diplôme d’Ingénieur Agronome de l’INA P-G

1982 : Thèse de Doctorat de l’Université Paris VII (Géographie, Histoire et Sciences de la Société)

1982 : chercheur à l’INRA

1995 : Professeur d’Ecophysiologie à l’INA P-G

Responsable de l’équipe "Plante" de l’UMR EGC

membre du conseil scientifique d’ARVALIS, CETIOM, Président du Comité de programme du Département Persyst CIRAD

Activités d’enseignement

Enseignement général d’Ecophysiologie et d’Agronomie

Responsable du parcours "Ecophysiologie, Epidémiologie et Amélioration des plantes" du Master "Sciences du végétal" (Agroparistech, Un. PXI, ENS)

Thèmes de recherche

Modélisation du fonctionnement des plantes dans leur environnement biotique (interactions avec les agents pathogènes pour une protection intégrée) et abiotique (réponse à l’azote)

Publications  (depuis 2000)

DORE T., LE BAIL M., MARTIN P., NEY B., ROGER-ESTRADE J., 2006. L’agronomie aujourd’hui. Editions Quae, Paris, 367 p.

LAPERCHE A., DEVIENNE-BARRET F., MAURY O., LE GOUIS J., NEY B., 2006. A simplified conceptual model of C/N functionning for QTL analysis of winter wheat adaptation to nitrogen deficiency. Theor. Appl. Genet., 1131-1146.

DEVIENNE-BARRET F., RICHARD-MOLARD C., CHELLE M., MAURY O., NEY B., 2006. Ara-Rhizotron : an effective culture system to study simultaneously root and shoot development of Arabidopsis. Plant and Soil, 280 : 253-266

BANCAL M.O., ROBERT C., NEY B.. Wheat crop growth and yield losses are completely accounted for by the accelerated green leaf layer losses due to leaf blotch and rust in late epidemics, Annals of Botany, in press.

HIREL B., LE GOUIS J., NEY B., GALLAIS A.,. The challenge of improving nitrogen use efficiency in crop. J. Exp. Bot., in press.