Hervé SAINT MACARY

Membre du CA de l'Afa de 2013 à 2015, il participe au groupe d'accompagnement des Ateliers agronomiques de terrain mis en place en 2015.

Chercheur en agronomie au CIRAD, Directeur adjoint du département « Performances des systèmes de production et de transformation (Persyst) »  

     

Ingénieur agronome de formation, il a travaillé, dès 1978, dans la recherche pour le développement à l’Irat, un des instituts à l’origine ensuite du CIRAD, dans le domaine de la fertilité des sols et de la nutrition des plantes.

     

La première partie de sa carrière a été centrée sur la fixation biologique de l’azote et ses applications en milieu tropical, ce qui l’a amené à travailler en partenariat avec de multiples organismes, nationaux et internationaux (FAO, CGIAR) dans de nombreux pays en développement.

Actif de 1990 à 1997 dans le domaine de l’Information scientifique et technique, en tant que responsable d’un service de documentation et d’édition du Cirad, il a participé au comité éditorial de la deuxième version du « Mémento de l’agronome » paru en 2009 aux éditions QUAE.

Son activité s’est élargie ensuite à l’animation d’un programme de recherches sur la problématique du recyclage de produits résiduaires organiques (PRO), depuis la caractérisation de l’efficacité agronomique de ces produits jusqu’à leur gestion au sein des exploitations agricoles et des territoires *.

Des thématiques de recherche sur les interactions agriculture – environnement et sur la prise en compte de différents niveaux d’organisation dans les décisions collectives de gestions sont abordées.

Ces activités ont conduit à la création d’une unité de recherche qu’il a dirigée de 2005 à 2012, en résidant à la Réunion où la question du recyclage des PRO représente un enjeu majeur.

    

A l’heure où le Cirad affiche l’intensification écologique comme un de ses axes de recherche prioritaire, son engagement dans l’Afa correspond à un souhait :

-de communication et d’enrichissement réciproque entre les agronomes du Sud – ou travaillant au Sud- et l’Afa,

-d’ouverture de l’agronomie aux sciences de gestion et aux sciences sociales, rendue indispensable par les questions environnementales,

-de prise en compte des situations de précurseurs que peuvent constituer les DOM ou les pays en voie de développement.

   

_____________

* en savoir +

http://ur-recyclage-risque.cirad.fr/

http://uved-matorg.cirad.fr/html/cours6/cours6-1/conference.html