Vous êtes ici : Accueil  > Qui sommes nous ?  > Animation de l'AFA  > Yves François

Yves François

Membre du CA et du bureau de l'Afa depuis 2012, il participe au groupe d'accompagnement de Tours en France des métiers et tâches des agronomes , action préparée en 2015.

Il est agriculteur dans l'Isère. 

Élu de la Chambre régionale d'agriculture de Rhône-Alpes et vice-président du Conservatoire d'espaces naturels Rhône-Alpes, pro-actif sur les questions environnementales, il a porté l'opération PILAZOTE inscrite dans le réseau FERTI-MIEUX et est actuellement engagé sur la biodiversité.

 

Il participe à  l'Afa depuis sa création, association qui oeuvre pour le retour en force de l'Agronomie, "base fondamentale de notre agriculture, que nous avons eu tendance à oublier".

L'avenir immédiat de notre agriculture passe pour lui par cette réorientation, avec comme clef d'entrée la microbiologie des sols, en étant suffisamment pédagogique vis-à -vis des agriculteurs pour qu'ils se réapproprient pratiquement cette science le plus vite possible.

"Il faudra aussi se rééquiper sérieusement en entomologistes, pédologues et autres botanistes, espèces en voie de disparition (en plus des agriculteurs) qui pourront compléter efficacement tout le travail immense qu'il reste à accomplir, et qui est pour lui la voie essentielle pour développer une agriculture durable, qui puisse tenir sur ses trois pieds parfaitement égaux, Social, Environnemental et Économique."

   

Depuis le conseil d'administration du 26 juin 2012, Y. François est membre du bureau.

Réélu en 2015, il apporte à l'Afa le ressenti et la vision du monde des agriculteurs, sur le terrain et essaye de continuer de rapprocher le monde scientifique et agricole, sur l'Agroécologie par exemple...

À l'aune de multiples transitions fondamentales, il lui paraît indispensable de décloisonner ces mondes, pour plus de fluidité, de cohérence et surtout d'efficacité.

"Au nom des générations futures, nous n'avons pas le droit de rater ces transitions (mutations), en n'oubliant pas que nous n'avons jamais autant eu de moyens pour détruire la Planète, mais aussi jamais autant de procédés pour la sauver..."

 

 

   

Son témoignage lors de Bio Convivium 2012 décrit comment l'agronomie revient dans l'agriculture dite conventionnelle, en empruntant progressivement aux pratiques dites bio. 

   

et en novembre 2012, il a l'occasion de participer à la journée

“Retour au contrat naturel” Richesse des milieux, rareté des ressources

voir la vidéo

Souvent sollicité pour témoigner !

En 2017, il anime le débat Agronomie et révolution numérique de l'Afa

http://agronomie.asso.fr/carrefour-inter-professionnel/evenements-de-lafa/debats-lors-des-ag/agronomie-et-revolution-numerique-mars-2017/

et témoigne lors du congrès de l'AEI à Angers

http://www.entraid.com/articles/materiel-developpement-commun