Agro-reporters

Mise à jour 30/08/2019



Filmez les enjeux et pratiques de l’agronome, devenez agro-reporter  de l’Afa !

Première action à l'international de l'Afa

 

 

Participez à la construction d’une vidéothèque de témoignages d’agronomes

 

Fiche de synthèse des reportages publiés

à télécharger ici

 

Voir tous les films ici


Agro-reporters  appel à projets

 

Etudiant-e-s : vous pouvez candidater pour une bourse Agro-Reporters auprès de l’Afa

Télécharger l'appel à projet

 

Comme chaque année, l'Association française d'agronomie propose sa Bourse Agro-Reporter de l'Afa, proposée aux étudiants en agronomie qui partent à l'étranger pour un stage long, et souhaitant réaliser un petit documentaire vidéo pour donner à voir l'agronomie.

Nous insistons sur la nécessité d'un sujet agronomique.

Comme précisé dans le document à télécharger, pour répondre à l'appel d'offre, il suffit d'envoyer une présentation du projet, sur 4 pages, avant le 31 mai en 2019.

 

Quelle  image  de  l’agronomie  nous  est  donnée  par  les  réalisateurs  de  documentaires  sur
l’agriculture, genre actuellement très fécond ? On voit aujourd'hui, et cela depuis quelques années,
leur travail reconnu et apprécié par le public. Chacun a en tête des films qui abordent le thème de
la campagne et des problèmes de l’agriculture. Mais, quelles images rendent compte des tâches de
l’agronome ?


Notre proposition, en  tant qu’Association française d’agronomie, est de permettre un regard, par de jeunes agronomes, d’enjeux et  de  pratiques  d’agronomie  qu’ils donneraient à voir.

Ces « agro-reporters » seraient  ainsi  les  capteurs  avancés  pour l’ensemble des agronomes.


Le  propos  n’est  pas  d’entrer  au  « box-office »  mais  de  créer  une  collection  de  petits  films
imaginés, scénarisés, réalisés, et montés par de jeunes agronomes lors de séjours thématiques de
longue durée à l’étranger. Il pourra s’agir de poser un regard d’agronome sur un système de
culture spécifique, une technique en émergence, ou  une pratique ancestrale. Mêler des portraits
d’agriculteurs, de femmes, d’enfants face à ces techniques, instruire la transmission de savoir faire, monter un récit de vie, raconter des métiers d’agronomes d’autres pays,… les points de vue
potentiels sont multiples.


L’Afa fournira une aide de 400 €, par bourse d’agro-reporter, à celles et ceux dont le projet sera
retenu, par la commission « agro-reportage » de l’Afa. Pour ce faire, nous vous demandons :


- De rédiger un projet en 4 pages maximum, précisant les dates et le lieu du séjour, le
sujet et les personnes que vous souhaitez filmer, des premiers éléments de scénario, le
type de matériel dont vous disposez, et les possibilités de valorisation de votre expérience
au sein de votre établissement ou à l’extérieur (film-débat,…).


- D’envoyer ce projet à : marc.benoit@mirecourt.inra.fr et à aude.jomier@hotmail.fr .


- Avant le 31 mai en 2019.


Le rendu, à l’Afa, comportera : un bref texted’une page décrivant le film, une version courte de
3 minutes, et une longue de 15 minutes.
La bourse sera versée, pour moitié au départ du stage, et pour moitié à la livraison du film.
Bref, donnez-vous la possibilité de témoigner de pratiques diverses, et de situations agricoles que
vous rendrez compréhensibles par votre regard d’agronome balançant entre humour, hardiesse et
rigueur.


Les films déjà tournés sont en ligne ici :
http://www.agronomie.asso.fr/carrefour-inter-professionnel/agro-reporters/ 

 

Agro-reporters  2019 à Madagascar

 

L'afa accorde une bourse à Sarah METTETAL pour un film sur son stage

Rizicultures sur les hauts-plateaux merina à Madagascar et émergence de la rizipermaculture (système Zanatany).

Le stage consiste en l’évaluation d’un programme de diffusion d’une pratique agricole : le  système de rizipermaculture  Zanatany.  Ce  dernier  est  notamment  défini  par  un  semis  du  riz  de  bas-fonds directement  dans  la  rizière,  se  différenciant  ainsi  du semis  en  pépinière  et  du  repiquage  largement pratiqués depuis des générations.  Zanatany, « enfant de la terre  »  en malgache, se réfère à ce semis direct du grain de riz. Le concept de « rizipermaculture » dépasse la seule pratique du semis : l’idée de l’OSDRM est de  proposer  un système complet d’agriculture de conservation, intégrant la restitution des résidus de culture dans le sol, l’intégration de cultures fourragères et améliorantes en association et en succession, ou encore la diminution du travail du sol. La diffusion de l’innovation se réalise étape par étape, et se restreint pour l’instant au mode de semis.
Cette  étude  est  menée  dans  le  cadre  d’un  stage  de  fin  d’études  de  6  mois,  pour  la  validation  du diplôme d’ingénieur en agro-développement international de l’ISTOM. Du  1er avril au 15 septembre 2019, l’objectif est d’aller à la rencontre des paysans, afin de caractériser auprès d’eux les différentes pratiques  rizicoles,  et  comprendre  ainsi  les  intérêts  qu’ils  ont  à  adopter  les  nouvelles  pratiques promues. L’étude se déroule sur les hauts-plateaux malgaches, dans plusieurs communes réparties sur les régions d’Itasy et Analamanga.


Agro-reporters  2018

Margot CLARYS de l'Istom nous emmène au Brésil

Voir les vidéos

 

 


La compil !

 

 

 

En 2017, Maria  COSTIL nous emmène à CUBA

 

 

 

 

 

Le reportage en texte à télécharger

 

 


   

Été 2013 : le choix des bourses d’Agro-Reporters a été effectué

Les porteurs de projets et les lieux filmés retenus sont : 

   

   

Morgane Fournier, AgroParisTech, en Argentine à Buenos Aires

Projet "Technique ancestrale pour révolution actuelle. D’une agriculture vivrière à une agriculture de marché".

La technique qui nous intéresse date de deux mille ans. On peut en observer les vestiges du Mexique à la Bolivie, où on l’appelle camellones. Camellones pour dire chameau : le sol est structuré par une alternance creux-bosse. De fait, la dénomination regroupe plusieurs types de structures : celle qui nous intéresse comporte des plateformes de 500 m séparées par des canaux.

 

 

 

 

 

   

 


Nino Sirdey & Margot Dyen , association « Du champ à l’écran », à Bornéo

Projet « Jouons avec la terre ? » : Regards croisés sur les appropriations foncières en Indonésie

Les changements techniques, sociaux et culturels dus au développement des exploitations agricoles et minières de grande échelle : la parole aux investisseurs fonciers et aux populations locales de Bornéo.            

 

 

   

 

 

 

Alexis JAMET & Vincent MANGIN de l'institut LaSalle-Beauvais, en Australie

Projet AGFACE au sein du Département des sciences de l’environnement et de la forêt de l’Université de Melbourne                                          

Date du stage : 03/06/13 au 22/09/13

Lieu : Campus de Creswick, DPI Horsham, Université de Melbourne

Projet : AGFACE  (Australian Grains Free Air CO² Enrichment)  

 

   

L’étape future : accueillir les films :

Le rendu, à l’Afa, comportera  deux films (une version courte de 3 minutes, et une longue de 15 minutes) et un bref texte d’une page décrivant les films.

L’Afa accueillera ces films sur son site internet, et ils seront visionnés lors de notre prochaine Assemblée Générale de 2014. L’Afa fournira une aide de 400 €, en deux étapes : une aide de 200 € cet automne, le solde à la livraison des 2 films (une version courte de 3 minutes, et une longue de 15 minutes).


Les films 2013

 en Argentine

 en Australie

 en Indonésie


Trois projets en 2014

 

   

Deux projets ont été retenus début 2014 (Iris et Octavie) et un fin 2014 (le trio Clément, Élise et Mathieu).

 

   

Agro-reporters 2014 : au Canada et en Inde

   

Iris BORRUT découvre l'agriculture péri-urbaine au Canada.

   

Le film

 

 

   

 

Octavie TOUBLANC est immergée dans une communauté de plusieurs villages initialement en Inde (Région de Punjab), pour s'impliquer dans le programme «organic farm/permaculture » avec l'ONG EduCare India, et finalement aux Philippines

   


 Le film

   

 

 

 

Le trio Mathieu ALMEIDA, Clément MICHEL et Élise WOUTS est en mission auprès de l’Organisation Non Gouvernementale Indienne Grassroots. Ils sont basés à Ranikhet, au Nord de l’Inde.

 

   


Le film

 

 

 

   

   


Les projets soutenus en 2015

mise à jour 25/03/2018

Gabrielle Bordes, Jujuy, Argentine, Agrocampus Ouest, Agriculture biologique


 

Maximilien Koegler & Clément Gremillet, USA, Agroparistech & Agrosup Montpellier, agricultures urbaines


 

 

 


Trois projets soutenus en 2016

Les projets présentés sont de plus en plus intéressants, la sélection est donc un crève-cœur pour notre association dont le budget « coup de pouce » est limité. Les huit membres du groupe d’accompagnement des Agro-Reporters tiennent compte de 4 critères :

  • Sujet en rapport avec l'agronomie

  • Degré de maturation et espérance de succès

  • Perspicacité

  • Intérêt du lieu

 

 

 

Les projets soutenus début 2016 sont :

 

Pauline Rattez & Kelly Franck

Costa Rica

VetAgroSup Clermont

A.E.I. Ferme "bio" Voir le film Costa Rica, un paradoxe vert

Zoé Pierre

Equateur

ISTOM

agroforesterie, jardin-forêt Voir le film

Gaëlle Suzanne & Sophie Le Doussal

Sénégal

AgroCampusOuest & IRC

agroforesterie, jardin-forêt