Vous êtes ici : Accueil  > Détail actualité

Détail actualité

Gestion de la fertilisation

Un sujet crucial abordé en 14 articles

Revue AE&S Gestion de la fertilisation

Ce numéro initialement prévu pour juin 2019 a demandé une longue maturation et beaucoup de travail à nos auteur-e-s, mais le sujet étant d'actualité permanente, c'est un numéro durable dont la publication sera bientôt complète.

 

La fertilisation des cultures est un sujet tellement crucial que l’on pourrait se demander pourquoi l’Afa ne l’a pas abordé plus tôt. S’agissant notamment de la fertilisation azotée, c’est une composante de la conduite des cultures qui relève bien à la fois de considérations agronomiques, et de préoccupations environnementales et socio-économiques. Les agronomes français.e.s se sont particulièrement illustré.e.s dans la compréhension des mécanismes de la nutrition azotée des plantes, du devenir de l’azote dans le sol et l’atmosphère, et dans l’élaboration de méthodes de fertilisation, depuis les travaux pionniers de Boussingault au 19ème siècle jusqu’à la mise au point de la méthode du bilan prévisionnel dans les années 1960-1970 par Hébert et Rémy. Mais malgré tous les perfectionnements qu’elle a reçu depuis lors et depuis qu’elle est devenue règlementaire et obligatoire, la méthode du bilan prévisionnel s’est progressivement éloignée de sa dimension d’outil de raisonnement agronomique pour devenir une norme à appliquer. Victime de son succès en quelque sorte. En parallèle, le progrès des connaissances sur l’écophysiologie de la plante et le fonctionnement du système plante – sol a ouvert la voie à un changement de paradigme dans le raisonnement de la fertilisation azotée en la pilotant de façon dynamique en fonction de l’évolution de l’état nutritionnel. Ainsi émergent de nouvelles façons d’aborder le raisonnement de la fertilisation dont le numéro se fait l’écho et dont le principe le plus général pourrait tenir en quelques mots : refaire de l’agronomie et redonner de l’autonomie de décision aux agriculteurs. Un changement de paradigme sur le pilotage dynamique des cultures pourrait s’appliquer à d’autres pratiques que la fertilisation. C’était donc le bon moment pour que AE&S s’en saisisse !

En ligne ici